• EXTRAIT 1 : CHAPITRE 1

    .

     

          [la vieille dame]Son cœur palpitait, sa poitrine opulente l’entrainait vers l’avant, ses mains étaient moites, ses chevilles gonflées et le labyrinthe de ses jupons menaçait de se refermer sur ses jambes à chaque pas. Mais pour atteindre sa cible, il lui fallait aussi continuer de jouer à la touriste parfaite, prendre le temps de s’émerveiller devant un minimum de tableaux et de sculptures proliférant dans les couloirs et les allées. L’une d’elles, un graff poétique et terrifiant, illustrait en grandes courbes l’entrée en scène fracassante de la tour d’Aysenaleth et la cohorte d’anomalies qui apparurent à sa suite. Entre autres choses, l’artiste avait représenté une masse d’eau déchaînée, jaillissant des entrailles de la Terre pour engloutir le monde. Quand la vieille dame arriva à sa hauteur, le guide vocal tournait déjà en boucle.


          « transformant la Terre en chaos, l’Eau remonta des profondeurs. En moins d’une semaine. Elle infiltra les sous-sols de notre monde ; tour à tour elle lécha la surface ou se retira telle une imprévisible marée. Un grand nombre de villes et de villages furent rayés de la carte. Les nappes phréatiques furent contaminées, l’eau potable vint à manquer.  Ircadès, ainsi le Grand-Mage nommait-il l’Eau dévastatrice. Plus ancienne que la plus ancienne forme de vie, sa nature voulait qu’elle soit un passage vers d’autres univers. Ces derniers s’ouvrirent au notre, le percutèrent, s’y mélangèrent…Ensemble nous apprîmes à survivre. Grâce à notre Grand-Mage Khyyl. »


         La vieille dame opina religieusement du chef mais se mordit la langue. Après tout, le mage avait mis plus d’une année pour maîtriser un tant soit peu l’Eau et deux siècles pour remettre un semblant d’ordre dans la pagaille qu’il avait lui-même semé. Un détail que l’Histoire s’obstinait à ignorer, préférant vénérer ses glorieuses interventions et l’ériger en porteur de paix. Qu’importe qu’il eut été à l’origine de la plupart des conflits.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :