• EXTRAIT 10

    .

         En apparence, le petit groupe ressemblait à des amis plus ou moins proches, des jeunes gens en pleine discussion dans une parcelle de vie normale. Mais Cameri, qui les observait depuis la rambarde de l’étage supérieur, voyait plus loin. Il voyait la stratégie de Xeelé derrière sa désinvolture, elle effleurait leur faiblesse, testait leurs réactions. Il voyait Eylis et ses efforts pour stopper son flot de parole, toute cette connaissance qui semblait vouloir déborder, et la peur d’elle-même. Il voyait la panique et la culpabilité sur le visage de Loukas qui avait conscience de son état, qui savait très probablement de quoi il en retournait et ne faisait rien.
    Et puis, il voyait Arkhel. Son ami, qui à en croire le carnet de l’expédition perdue, serait aussi son bourreau si l’Anachron échouait à appliquer la malédiction. Il y avait en lui quelque chose qui ressemblait à de l’espoir, mais qui n’était que la détermination bornée et aveugle de celui qui ne veut pas mourir.
    L’instinct dévastateur d’un animal blessé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :