• EXTRAIT 8 :

    .

         Après avoir hérité de quelques punaises archaïques et d’une affiche ringarde, Loukas se traîna jusque dans la courette de l’Anachron. Il trouva le petit tasseau de bois accroché sur le portillon qui donnait dans la rue et y fixa l’annonce.

         « Open Bar ce soir »

         Le waherlïn soupira, il ne savait pas ce qui était le plus ringard, l’expression "Open bar" ou les frises rococo, façon lithogravure, qui l’encadraient.

         — Magnifique, il ne manquait plus que ça ! s’exclama Arkhel.

         Loukas sursauta et se retourna pour injurier le Talën, mais celui-ci avançait déjà dans la courette en bougonnant, les épaules basses. Dans son sillage l’air était si froid que Loukas frissonna.

         — Faut qu’on discute, Ark !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :